Compte-rendu AG du 18 avril 2018

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE
DU 18 AVRIL 2018

L’assemblée générale ordinaire s’est tenue le mercredi 18 avril 2018 dans une salle de l’Hôtel de ville de Brioude. Elle a réuni une trentaine de personnes et s’est déroulée en présence de Jean-Jacques Faucher Maire de Brioude.

Les présents et représentés étaient au nombre de 41 (sur 64 membres régulièrement convoqués) soit un taux de participation de 64% ce qui assurait une légitimité certaine à nos décisions.

On observe enfin que toutes les résolutions proposées ont été adoptées à l’unanimité.

1 – 2017 année satisfaisante ..

Au plan de la fréquentation et corrélativement des résultats obtenus, la saison estivale 2017 est une année satisfaisante.

11 – Une fréquentation des concerts qui n’a rien d’exceptionnel …

Rappelons que 2017 était une année de Biennale. De surcroît nous avons organisé 4 concerts, 2 en juillet pendant le Festival d’Aquarelle et 2 en août. Les 4 concerts ont réuni près de 800 spectateurs (776 exactement) dont 673 payants. C’est un résultat comparable à 2015 (755 spectateurs) année de la précédente Biennale, mais au cours de laquelle nous n’avions organisé que 3 concerts.

12 – Une activité qui s’intègre toujours dans le programme plus vaste de MELV …

Comme chaque année, fin octobre, son président Andrew Rossiter a dressé le bilan de la saison. Il fait apparaitre que le nombre de concerts organisés durant l’été 2017 (dans ce que nous appellerons le Haut Allier pour simplifier) se situe  à 35. Il convient de souligner que leur répartition sur les 2 mois d’été a quelque peu changé en 2017 : un peu plus en juillet – un peu moins en août. Cela traduit sans doute, en partie, l’influence de la Biennale d’Aquarelle sur la programmation dans le temps. Faut-il redire, comme les années précédentes, que Musique En la Vallée coordonne, depuis maintenant 8 ans, l’action des organisateurs de ces manifestations et leur propose aussi ses services en termes de communication (site/plaquettes). On peut aussi rappeler que c’est un membre de notre équipe (Michel Bardel) qui en est devenu le trésorier en 2016, ce qui illustre notre implication dans cette structure.

13 – Un nombre d’adhérents d’une grande stabilité …

Le nombre d’adhérents est resté stable. Au terme de l’année 2017 nous comptions 64 adhérents (dont un membre de droit et un membre d’honneur) comme en 2015 et 2016, à une unité près. Si l’on examine cette donnée au cours des 5 dernières années on constate qu’elle évolue entre 63 et 68. Il n’y a pas lieu de s’en réjouir certes, mais il ne faut pas s’en inquiéter, outre mesure, non plus.

14 – Un budget 2017 en équilibre …

Une fréquentation moyenne en baisse (194) par rapport à 2015 (252) dernière année de Biennale en partie compensée par des subventions en hausse et la stagnation du nombre d’adhérents se sont traduites mathématiquement par un budget exécuté en équilibre (22 € d’excédant pour une produit de 18423 €). La gestion de l’exercice 2017 a donc été globalement maitrisée, mais sans plus.

15 – 2017 : quatre concerts dont deux pendant la Biennale …

Lors de l’été 2017, nous avons proposé 4 concerts… ce qui est assez inhabituel

Au cœur du mois de juillet, donc de la Biennale, nous avons proposé aux festivaliers ainsi qu’à notre public habituel, deux concerts de facture différente.

Le 18 juillet Pascal Hansel et Pascal Reber ont donné un concert « trompette et orgue » de bonne qualité, même si la nécessaire et permanente programmation de l’instrument électronique de la basilique n’a pas facilité la tâches des artistes.

Deux jours plus tard, c’était au tour du New Gospel Family de se produire à St Julien. Force est de constater que le programme a attiré un public très différent du précédant et relativement nombreux (près de 400 personnes) sans atteindre le record d’affluence établi lors de la venue de Liz Mac Comb.

La saison s’est poursuivie en août avec deux concerts de haut niveau.

Le 4 août Raphaël Pidoux et son quatuor nous ont offert un concert « Offenbach et le violoncelle »mettant en valeur l’instrument de prédilection du compositeur de La Vie parisienne et des Contes d’Hoffmann. Un régal pour les mélomanes que l’on aurait espéré plus nombreux !

Enfin l’Orchestre d’Auvergne a clôturé en beauté la saison 2017 avec des œuvres de Telemann, Mendelssohn et Dvorak. Il était dirigé par Guillaume Chilemme (également violon solo) qui devait triompher quelques jours plus tard à La Chaise-Dieu dans « Le songe d’une nuit d’été ».

16 – Communication : le site toujours en progression

En 2017, il a été vu par plus de 7000 visiteurs différents, ce qui constitue un réel motif de satisfaction.

(On observe ici qu’ils n’étaient que 2000 en 2015 et 3000 en 2016).

17 – La rénovation de l’orgue …

Ce dossier n’a pas évolué entre la dernière AG et celle de ce jour. Toutefois M. le Maire a précisé que la rénovation du doyenné étant achevée, le projet de restauration de l’orgue pouvait maintenant être réactivé. Il a également souligné que c’était un dossier lourd qu’il faudrait mener en concertation avec la DRAC. Cette annonce a bien évidemment été accueillie favorablement par l’assemblée.

2 – Les projets pour 2018 …

21 – le programme estival 2018 : un objectif quelque peu revu à la baisse …

Nous avons décidé d’organiser 2 concerts seulement en août :

  • L’Orchestre Mozart de Toulouse sera notre invité le 3 août. Constitué en partie de musiciens de l’Orchestre du Capitole, il nous proposera une suite de Sérénades dont « La petite musique de nuit ».
  • L’Orchestre d’Auvergne devrait lui succéder pour le plus grand plaisir de son fidèle public brivadois. Ce sera le 17 août. Pour la seconde année consécutive il ne sera pas dirigé par son chef habituel Roberto Fores Veses mais par un violoniste talentueux Gordan Nikolic, soliste de renommée internationale et ancien violon solo du London Symphony Orchestra … et de l’Orchestre d’Auvergne.

22 – Le budget 2018 et les cotisations 2018 et 2019

 Le projet de budget prévisionnel a été adopté. Il est en léger déséquilibre à 14400 €. Quant au montant de la cotisation il reste fixé à 18 € pour 2019 (Celle de 2018 avait été fixée à 18 € en 2017).

23 – Fonds de réserve financière dédiée à la restauration de l’orgue

 L’abondement de cette réserve n’était pas à l’ordre du jour. La question sera réexaminée en 2019.

 24 – Election des membres du conseil d’administration.

 Quatre administrateurs (sortants) ont été élus pour 3 ans : Bernadette Brustel, Mireille Carle, Jean-Louis Fonters et Monique Guinchard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *